Skip to content

Koh Rong, l’île aux deux visages

 

Je voulais vraiment éviter de charger les articles avec trop de détails concernant l’organisation et la logistique des voyages. Mais une petite voix dans l’oreillette m’a soufflé que ça pourrait être intéressant de partager ne serait-ce que les infos qu’on ne trouve pas facilement avant le départ. J’ai donc décidé de vous donner un peu plus d’infos pratiques concernant les voyages dont je parle ici (parce que quitte à passer 3h à faire un post, autant que ça vous serve un peu !).

C’est vrai, j’hésite toujours à parler de l’envers du décor, parce que nous avons tous des façons différentes de voyager avec des exigences liées à notre personnalité, sensibilité, famille, état de santé ou que sais-je !

Pour pouvoir partir le plus souvent possible, nous, nous optimisons souvent sur place en faisant des concessions sur des aspects du confort au quotidien qui ne nous sont pas indispensables et qui ne viennent pas dégrader notre expérience sur place. C’est un arbitrage. Est-ce que je préfère rester plus longtemps avec moins de confort ou rester moins longtemps et ne manquer de rien ?

Je vais tenter d’être assez factuelle concernant les détails qui peuvent s’avérer être importants pour certaines personnes qui envisagent de se rendre à Koh Rong.

J’ai envie d’insister sur le fait que j’ai adoré mon séjour à Koh Rong, même s’il y a eu des coupures d’eau, même si j’ai peur des cafards et même si la bouffe de l’hôtel n’était pas bonne. C’est tellement secondaire à côté de l’expérience vécue, des personnes bienveillantes que nous avons rencontrées et de tout ce que ce genre de voyage vous apprend à relativiser et aussi à apprécier à sa plus juste valeur à votre retour. 

Koh Rong

On trouve beaucoup de commentaires contradictoires sur internet concernant Koh Rong. Du commentaire qui vous loue un paradis terrestre à un budget très concurrentiel, au commentaire qui vous invite à « fuir » cette ambiance polluée et trop festive. Ça semble faire sens avec ce que je vous disais plus haut. On a tous notre curseur du confort placé à un endroit qui nous est propre. Mais en réalité, on verra que ces commentaires décrivent des lieux très différents de Koh Rong et qu’il est assez difficile de comprendre de quoi on parle. C’est comme si je vous disais que j’avais visité la Belgique et que j’avais trouvé ça vraiment moche, sans vous préciser que je n’avais visité que Charleroi. Il y a parfois des précisions vraiment précieuses…

Autant dire qu’en quittant Sihanoukville, on serrait un peu les fesses sur le bateau, en se demandant si on avait fait le bon choix.


Comment rejoindre Koh Rong ?

Nous sommes arrivés à l’aéroport de Sihanoukville et nous avons pris un taxi jusqu’au centre ville avec 2 autres backpackeuses rencontrées sur place. Les compagnies de taxi pratiquent un prix fixe de 20$ par trajet. En partageant la course nous n’avons payé que 5$ par personnes et le chauffeur a accepté de réaliser 2 arrêts différents ! 

À Sihanoukville, nous nous sommes rendus à l’agence G.T.V.C qui propose de rejoindre Koh Rong en speed boat pour 20$/personne. La traversée dure environ 1/2 heure. Le bateau effectue un premier arrêt au port principal de Koh Rong (Kao Touch) et un second arrêt à Long Set Beach (cf. carte ci-après).

La traversée secoue un petit peu lorsque la mer est agitée (petites sensations de chute similaire à certains manèges à sensation).


 

Koh-rong-plan

Sur Koh Rong, les prestations ne sont pas du tout les mêmes selon le lieu où vous décidez de vous établir : qu’il s’agisse des hébergements, de l’environnement, de l’ambiance, des restaurants, du paysage ou de la fréquentation (et propreté) des plages.

Kao Touch Beach : ambiance festive !

Kao Touch Beach accueille le port principal et le village où nous avons été très contents de NE PAS séjourner. C’est l’endroit idéal pour ceux qui souhaitent rejoindre Koh Rong pour faire la fête (Police Beach), profiter des services de proximités (shops et restaurants) et qui ne sont pas gênés par un environnement un petit peu sale chargé. 

Nous, on recherchait quelque chose de beaucoup plus calme, avec de grands espaces et une fréquentation modérée. À la question, qu’est-ce qu’une belle plage ? Je répondrai sans hésitation qu’avant toute chose, c’est une plage DESERTE.

J’entame probablement mon capital sympathie avec ça, mais clairement, une plage bondée ça n’a aucun intérêt pour moi. Autant aller sur la côte d’azur au mois d’Août, on s’économise le jetlag !

Et puis, Koh Rong, c’était la partie tranquille de notre séjour. On avait passé les jours précédents à marcher des kilomètres à Singapour puis à Kuala, alors là, on avait qu’une seule envie, ne plus bouger !

lovelygrizzly-kohrong-villagelovelygrizzly-kohrong-village lovelygrizzly-kohrong-port lovelygrizzly-kohrong-port lovelygrizzly-kohrong-village

lovelygrizzly-kohrong-port

Long Set Beach : la tranquillité d’une plage paradisiaque.

Tous les voyageurs que nous avons rencontrés étaient unanimes : Long Set est la plus belle plage de Koh Rong. Il n’y a aucun magasin (vous pouvez quand même acheter de quoi boire au restaurant du Pura Vita) , les possibilités pour manger sont réduites mais la paix est presque* totale.

*Noter qu’un gros bateau déverse quotidiennement de nombreux touristes pendant environ 1h (aux alentours de 15h) mais si vous faite coïncider cet événement avec la sieste, ça passe. En plus ils signalent leur départ avec un bon gros coup de sirène !


Où loger à Long Set Beach ?

Pura Vita Resort : c’est là où nous avons séjourné. Il est situé juste en face du jetty mais il n’y a que très peu de passage. Les petits bungalows offrent une vue exceptionnelle sur la plage. C’était un vrai bonheur d’ouvrir la porte tous les matins et de pouvoir contempler une mer turquoise. La salle de bain est sommaire. Le bungalow ne semble pas très étanche, il n’y a pas d’eau chaude et de petites coupures d’électricité peuvent survenir (souvent très tôt le matin). Mais compte tenue de la localisation exceptionnelle, et du prix, c’était vraiment secondaire pour nous. Le restaurant est plutôt passable.

Long Set Resort : 1er hôtel à gauche en descendant du Jetty. En termes de confort et de service on est quand même au-dessus. En termes de prix également !  Les chambres se trouvent dans des constructions en béton (ça évite le risque de retrouver un cafard de la taille de sa tong sur son lit par temps humide #aventurièreencarton). La partie réservée aux chambres est située derrière le restaurant, autour d’une belle piscine. On n’est pas strictement SUR la plage (même s’il suffit de faire 10 pas pour y être). Le point fort du Long Set Resort, c’est son restaurant. Nous y mangions 2 fois par jour. Tous les plats que nous avons commandés (jusqu’au club poulet) étaient super bons et pas très cher compte tenu de la qualité (entre 5 et 10$).


Koh Rong Samloen : un paradis sans les vibes.

C’est quelque chose d’un peu inexplicable et de propre à chacun de nous. C’est un peu comme lorsqu’on visite un appartement. Le coup de coeur survient chez les uns mais pas chez tout le monde. Koh Rong Samloen a tout du décor de carte postale. Eau turquoise, sable blanc fin comme du sucre glace, peu de construction, de la végétation et pourtant la magie n’a pas opéré sur moi. Et je ne saurais pas vous l’expliquer autrement que par : « je n’ai pas eu les vibes ».

Les circonstances qui nous ont poussées à nous y rendre étaient un petit peu particulières* et le trajet l’a été tout autant.

Nous avons quitté Long Set  Beach sur un petit bateau à moteur en direction de Kao Touch, d’où partent les gros bateaux pour Samloen. Départ prévu à 9h20. Nous sommes une petite quinzaine de passagers installés sur les bancs d’un grand bateau rouge assez typique des embarcations au Cambodge. Les premières minutes de voyages sont plutôt agréables (pour celui qui ne souffre pas du mal de mer). L’avant du bateau frappe la surface de l’eau sur un rythme irrégulier en effectuant d’amples mouvements verticaux. Au début, les impacts créés génèrent de petites éclaboussures rafraîchissantes. Rapidement, les petites éclaboussures se transforment en projections plus conséquentes. On tente de protéger les sacs comme on peut, mais tout finit complètement trempé, nous compris. Tant pis ! C’est la suite qui va s’avérer un peu plus inattendue. Le bateau, que nous pensions strictement réservé aux transports de passagers, effectuera 7 ou 8 arrêts pour charger des ordures partout où l’espace le permettra. 

On a payé 5$.

*J’ai pris par erreur le sac-à-dos d’une autre en arrivant à Sihanoukville #LABOULETTE et nous le lui avons rapporté à KohRong Samloen. Notre sac, lui, est resté 5 jours à l’aéroport et nous avons dû prouver que vous avions bien restitué l’autre (qui avait donc été déclaré perdu) pour récupérer le nôtre. Sans vouloir me décharger de cette responsabilité, Decathlon, va falloir penser à renouveler tes modèles parce que là, ça devient compliqué, on a TOUS le même !!

bateau-koh-rong-samloen


 Rejoindre Koh Rong Samloen depuis Koh Rong ?

S’il y a bien une chose qui est sûr, c’est que plusieurs compagnies proposent de rejoindre Koh Rong Samloen depuis Koh Rong (woo de l’info aussi inutile, tu ne la trouve nul part ailleurs). Je ne me souviens plus de leurs noms mais (et ça c’est une info importante) ayez en tête que chaque compagnie de transport de vous communiquera que ses propres possibilités (Slow boat ou speed boat). N’hésitez pas à vous adresser à plusieurs compagnies différentes parce qu’il n’y a pas de centralisation des trajets et des prix et la rétention d’information est totale. Nous nous sommes adressés à un bureau situé dans le restaurant (?) que l’on aperçoit au bout du jetty de la première photo ci-après.

Faire l’aller-retour dans la journée est possible (beaucoup plus simple si vous partez de Kao Touch Beach car vous n’aurez pas à prendre en compte les horaires des rares transferts jusqu’à long Set Beach).  Si la mer est agitée les speed boats ne se rendent pas à Samloen. Effectuer l’aller retour dans la même journée en speed boat semble compliqué, ne me demandez pas pourquoi, ne leur demandez pas non plus.


koh-rong-samloen

 

saracen-bay-koh-rong-samloen

Voilà pour notre expérience à Koh Rong ! De cette courte expérience, il en est ressorti ces 2 aspects mais il y a d’autres endroits où séjourner à Koh Rong et beaucoup d’autres manières de le vivre. 

Dans le prochain article, je vous emmène au Cap Vert et vous découvrirez toutes les images de notre séjour à Boa Vista !

Des bises, lovelygrizzly-signature

 

 

Be First to Comment

Laisser un commentaire